Rites printaniers

Je jogge régulièrement, aussi paradoxal que cela puisse sembler à certains. Je gobe une tonne d’amphétamines et cela est mauvais pour mon petit cœur, je tente donc de lui donner un coup de main.

J’arpente donc mon quartier plusieurs fois semaine au pas de course, les yeux grands ouverts, l’esprit à 100 à l’heure. Je note, je scrute, je réfléchis, j’assimile. Mon voisinage est fascinant. Des dizaines de gens, autant de rites et coutumes à savourer. Autant de stupidités à juger.

Avec le printemps, je suis toujours médusé de voir mes contemporains s’activer. Aux premiers signes de rayons de soleil persistants, il y a toujours quelques illuminés qui croient bon pelleter leur gazon, envoyer la neige dans la rue afin d’accélérer la fonte. Parce que trois quatre jours de plus sans neige, c’est connu, c’est la vie.

Une fois l’herbe entièrement libérée du joug blanc, les zélés sortent leurs râteaux et tente d’enlever les brins morts ou je ne sais quoi. Ils brulent le gazon ainsi arraché, ça sent le tabarnac, je deviens irritable.

Vient aussi le moment de nettoyer l’asphalte. Nombreux sont ceux qui sortent le gun à pression pour bien nettoyer leur entrée asphaltée, véritable prolongement de leur excroissance sans doute déficiente. Il enlève la petite garnotte à grand coup d’eau potable et certains poussent aussi l’audace jusqu’à peinturer leurs cours. Qu’on m’explique quelqu’un.

Finalement, tous et chacun lavent sa bagnole. Parce qu’une voiture rutilante, c’est avéré, ça va calissement mieux du point A jusqu’au point B. Pendant ce temps, les lilas fleuriront et personne n’y portera attention.

Publicités

~ par oopsweredead sur avril 30, 2009.

19 Réponses to “Rites printaniers”

  1. printanier, ça prend yinke un « N » !!

  2. Ah ah ah. En banlieue, j’en vois tous les jours.

  3. Je vois pas en quoi râteler son gazon est du zèle…

    brem, qui a pas encore fini de râteler son gazon…

  4. Tu demandes que quelqu’un t’explique. En fait c’est un piège, tu es convaincu du ridicule de la chose, alors je tenterais de t’expliquer que tu refuserais. Ca me fait penser à l’expression…C’es-tu moi ou ben… Invariablement, la personne attends qu’on lui dise, ben non c’est pas toi, tu as raison. Ton quelqu’un explique, est du meme ordre. Ca exprime que c’est inexplicable et qu’il sera bien difficile de te convaincre.
    Alors je ne tente meme pas.
    Mais je dirais, chacun pour soi et au plus la poche…C’est sa que ton billet m’inspire. Ces fourmis qui s’activent dans des taches ridicules dans le but de se donner et de projeter l’image d’une réussite. Alors ils travaillent sur le décor. Une belle maison avec un bel intérieur, un bel extérieur, une voiture propre et voilà, c’est fait, la réussite.

  5. Ben si tu veux pas avoir à t’occuper de ton terrain, achète toi un condo! Mais si tu achètes une maison, au moins entretiens la!

    Mais je trouve cave ceux qui pelletent la neige et lavent leur entrée à la hose, mais râteler le foin mort, je vois pas en quoi c’est ridicule… Tu laisserais tes feuilles morte pourrir à l’automne et au printemps toi? Ça serait agréable d’être ton voisin 🙂

  6. p.s.Ces gens poussent la merde ailleurs, ils utilisent leur balai, leur outil à pression, tout ca se déverse dans des égouts et ils chialent lorsque leur eau est contaminée. Ils ne veulent pas entendre, ils cherchent à préserver leur confort bien éphémère.

    La crise leur botte le cul parce que ceux qui en profite vraiment, n’arrosent pas leur asphalte, ne lave pas leur auto, ils le font faire par des immigrés en les sous payant. Alors ces gens dont tu parles ce ne sont que des nègres blancs, comme ces poissons, tout petits qui survivent en s’accrochant au dos du baleine. Ils se pensent grands dans leur décor. Et ils le sont surement. Pas dur d’etre plus que moi présentement. Mais je suis ambivalent. Pas sur que je les envies. Mais eux ont besoin de me mépriser, on méprise tout le temps plus petit que soi afin de protéger ses acquis. Alors dans ton billet, il y a peut etre un soupcon d’envie, ce que je n’ai plus. Je resterai petit jusqu’à ma mort. Sur ce je quitte, je vais aller me queter 2-3 cigarettes et me faire mépriser un brin pour ca. Ca coute cher des cigarettes, travaille donc ostie de BS. Tu me donnes une idée je vais leur offrir d’arroser l’asphalte pis de la peinturer d’un beau noir ébène. M’en va etre riche.

  7. Justement Brem, tu en voudrais pas d’un voisin comme ca. Ton beau décor serait assombrit par celui du voisin et le voisinage parlerait de ce non conforme et des forces d’exclusion se feraient entendre tout ca pour confirmer qu’une voiture propre et un gazon bien vert, c’est ca la vie. L’épandage des pesticides, bof. Une beauté qui repose sur de la merde. Et le voisin devient une merde pour éviter de voir la merde qu’il y a chez soi. Comme ses algues bleues qui empoisonnent les lacs et les riverains qui chialent après des années d’abus ou ils ont déversé leurs merdes quotidiennement et qui se disent maintenant Ha mon dieu. Un bon voisin c’est bien relatif, un mauvais voisin aussi.

  8. Aye, un gars. Veux-tu t’marier?

  9. Je m’en câlisse de mes voisins. Mon voisin qui est déménagé avait un terrain tout croche… je m’en fous. Il y a un hiver plein de tas de mardes de mon chien sur mon terrain. Je m’en crisse que mes voisins trouvent ça dégueulasses. Et oui, je vais les ramasser parce que j’ai pas envier que le monde pilent dans la marde séchée de mon chien quand je vais les inviter à mon BBQ cet été.

    Donc mon râtelage de terrain, c’est très, très égoiste et ça n’a rien à voir avec le « paraître ». Alors tu vois, tu juges les gens mais t’as aucune idée de ce qui les motivent…

  10. Oui Anne j’accepte à la vie , à la mort, je t’aimerai à toutes les secondes.
    C’est vrai Brem, je juge et j’ai aucune idée de leur motivation. Tu as raison. J’ai mal lu, d’habitude je fais attention, faut croire que le sujet et ma journée de merde m’a influencé. Je pense que c’est le truc achete toi un condo qui m’a influencé. Je peux avoir une maison pis entretenir mon terrain comme je veux sans me faire dire d’aller m’acheter un condo. Ca doit etre ca.

  11. AH OUI. Damn je suis tellement heureuse. Enfin, un mari! Pour vrai je suis serviable, j’ai une bonne libido, je suis passionnée, drôle, j’aime plein de choses et je m’ouvre à ce que je connais pas donc n’aime pas encore.

  12. c’est mon amour propre de râteleur qui avait été attaqué. Là chu content. Va et chiâle en paix

  13. Pour une fois qu’il y a un bon post ici, pourquoi vous venez vous ostiner sur du ratelage de feuilles. Si tu veux entretenir ton terrain, fais le pis sacre nous la paix avec ca: on s’en calisse. Pis si tu veux que ton terrain ait l’air d’une porcherie: c’est tes affaires. En passant, c’est pas un club de rencontres ici, ni une place pour dire que j’ai un Ford F-150 rouge 1999 à vendre, mécanique A-1, 50 000 km. Sur ce, merci d’accepter mes recommandations. continue ton bon travail mon cher Oops, ce travail de qualité inversement proportionnelle à la qualité des commentaires de certains et certaines.

  14. Je constate que ton commentaire est beaucoup plus pertinent, Pierre 🙂

  15. HAHAHA. Brem si t’étais pas à miss Bell tu serais mien à la place du gars (même si t’es bien là).

    Sérieux Pierre me fait quelque chose. Pourquoi es-tu là, mon beau? Que recherches-tu sur les blogs toi? Si ce n’est de l’amour ou de l’intérêt de discuter à propos d’un sujer provocateur comme aime le faire notre cher hôte Oops.

    Parle-nous de toi, tu nous intéresse tellement.

  16. Anna: J’ai corrigé le tout. N’est-ce pas magnifique?

    Un gars: Je ne comprends pas tout ce que tu dis, tu parles de nègres blancs et d’immigrer qui lavent de l’asphalte. Je suis peut-être ben saoul mais je suis sur que demain je ne comprendrai pas plus. Pis la passe des cigarettes, ciboire, tu parles à qui, kessé ça, c’est qui le BS, saint calisse. Cela dit, ce que t’as dit à propos de la réussite et des chars tout propre, ça ma fait penser à American Beauty pis sacrament que c’est le meilleur film ever.

    Brem: Tu sembles ben gros focusser sur le râtelage de gazon. Moi je dis que ça fait surement un bon engrais. Sinon, ben je te laisse faire tes affaires.

    Laroche: Men ca pour une fois qu’il y a un bon post. Mange de la marde. Tes recommandations, tu peux te les mettre dans la brune voie rapide. Pis t’es qui pour parler de la qualité du monde qui commentent?

    Tous: Aimez-vous donc là, pas game.

  17. Anne, asti, t’avais dit que c’était avec MOI que tu voulais te marier. Quéssé t’essaies de faire, là? Me rendre jalouse? 😉

  18. J’essaye de me retenir pour pas spammer les commentaires du beau Oops, surtout. C’est difficile bordel! Imagine si Pierre me juge… je sais pas comment je vais m’en tirer.

    Anyway je déconne mais je veux rien savoir de me réserver pour un seul être humain. Et je suis apostasiée, en plus.

    M’en va à Québec.

  19. Oopsidoo: ben oui je focus sur cet aspect parce que je le fais que je ne me considère pas comme un cave 🙂

    Ouais, pour que ça fasse de l’engrais faudrait d’abord que le foin se putréfie et liquéfie pour former de l’humus. As-tu déjà vu ça toi du foin fermenter? C’est long. L’été dure 2 mois au Québec, je veux profiter de mon gazon pas de marde le plus longtemps possible.

    Et quelle ressource est-ce que je dépense en râtelant? J’utilise pas d’eau pour laver mon entrée, je fais pas chier mes voisins en pitchant de la neige dans la rue pour la faire fondre plus vite, j’envoie juste mon foin se faire fermenter au dépotoir… tu vois, c’est un geste écologique!

    Mais mon commentaire éclipse le fond de ma pensée qui est qu’à part ca bout là, je suis d’accord que les gens n’utilisent pas leur tête pour utiliser les ressources dont ils disposent.

    Et merci de me laisser vivre, de me laisser m’exprimer mes opinions, aussi divergeantes soient-elles.

    Boo ya.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :