Attirance

J’avais le goût de boire ce soir, goût de quitter un peu mon appart’ aussi. Je suis donc allé au bar miteux du quartier, comme trop souvent depuis quelque temps. Arrivé sur place, je me call 4 Carlsberg pour 20 pièces et obtient un beau verre gratisssss. Si je suis bien content de recevoir mon alcool, c’est surtout la serveuse qui retient mon attention.

Je me suis toujours questionné sur la nature de l’attraction. À la base, pourquoi un homme est attiré par des seins. Après tout, ce n’est qu’un mix de glandes, de graisse, de nerfs et de vaisseaux sanguins. Et les fesses, c’est encore pire. C’est difficile à expliquer donc, c’est indicible. On se crosse en pensant à des seins, des culs, mais quand on s’y arrête, kessé ça tabarnac.

Tout ça pour dire que je trouvais la serveuse ultimement attirante. Pour moi, il y a deux genres d’attirance. L’attirance physique, pure et dure, c’est celle qui opère pour me donner une semi-croquante sur un dancefloor. Habituellement, elle ne me trouble pas outre mesure. J’écoute mon gland qui combat le joug prépucien et je fonce, sans gêne. Puis il y a le deuxième type, l’attirance qui me fige. L’attirance de l’intelligence, du regard vif, de la répartie, du sourire timide.

Je pense que j’ai besoin de me sentir supérieur à autrui pour être à l’aise. Ça a quelque chose de troublant. La fille qui s’habille comme une pute de tout compris, je la sais idiote, je n’ai donc pas de difficulté à être salace, à lui pogner une boule, à user de basse séduction. C’est facile, je me sais en contrôle, c’est tout ce qui me suffit.

Autrement, j’ai peur de développer un intérêt, peur d’être challengé, peur de perdre. Et ça, ça serait terrible. Je mène une vie sans trouble, sans échec, cela me suffit bien.

J’étais donc à ma table, médusé par le charisme de la barmaid, muet comme une fille bite en bouche. C’est à peine si j’ai osé la regarder dans les yeux quand je me suis callé mes deux autres quatuors de Carlsberg. Et puis une fois âprement réchauffé, je ne me sentais pas la cohérence pour lui dire quelque chose d’intelligent. J’ai donc quitté piteusement, marché longtemps et me voilà à déverser toute cette merde ici.

Tabarnac.

Publicités

~ par oopsweredead sur mai 1, 2009.

8 Réponses to “Attirance”

  1. Je l’échappe dooooooon ben.

  2. Ok, c’est peut-être juste moi, mais j’trouve ça fuckin’ cute.

  3.  » Le blog, façon facile pour un homme intelligent de trouver une poulette avec vocabulaire aimant fourrer. « 

  4. J’suis sur que ta confiance était déjas à un haut niveau entre le 1er et le 2em set de carls… C’est la le moment d’lui glisser un p’tit mot pour l’accrocher, ensuite, tu lui demande si elle veut prendre les 2 autres pack de bierre avec toi…

    Facile comme tout. Sauf si biensur t’a la face d’hulk pis le corps de Ginette Reno.

    Pas pire blog en passant, sa mérite un peut de mon attention.

  5. Une belle soirée ca. looool

  6. @Oops
    Je trouve que tu l’as moins échappé que les commentateurs de ton post précédent… 😉

    Je vois ce que tu veux dire pour les filles. Ya les canons et les charmantes. Je méprise généralement les premières et je suis attiré par les secondes. Remarque, celles qui combinent les deux gagnent le gros-lot!

    Quand à ta question sur notre attirance vers les seins et les cuisses, il y a probablement plusieurs raisons. L’éducation, tout d’abord, mais il y aurait aussi un facteur biologique, genre que les filles avec des fesses rondes ont une bonne réserve d’énergie et sont plus en mesure de bien porter notre progéniture. Bref, c’est un avantage de survie et on serait programmé pour reconnaître ça (et ça s’appelle de l’attirance). J’aime la théorie, mais je fais plus ou moins confiance à ce genre d’étude. Faut en prendre et en laisser…

  7. Le fait qu’on s’interresse aux rondeurs me mystifie moins que l’intêret qu’on porte à la biere et ses effets, pourquoi chuis certaine que t’aurais pu dire quequ’chose de génial ???

  8. Chocolyane: Être cute, c’est pas dans mon registre.

    Anne: Je suis confus.

    Jester: Ç’aurait peut-être été une option en effet, de la à dire que c’est facile comme tout, j’en suis moins sur.

    Gars: Oui, looooooool ;P 🙂 😀 MDR (L)

    Bête: Bon point pour ceux qui l’ont échappé précedemment. Tes propos sont intéressants quant à l’instant de survie, ça me semble faire bien du sens, je vais méditer très certainement sur ça.

    Shirley: Moi et dire du génial, c’est comme une cégepienne sur Grande Allée et une noune propre. Ça ne va pas ensemble. Voilà.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :