El grand t’écran

Je suis allé au cinéma ce soir, ça faisait un bail. Comme toujours, je me suis faufilé subtilement :

-Mon billet? Oh désolé m’sieur, je l’ai oublié dans ma veste à l’intérieur, je suis allé prendre des mouchoirs dans ma voiture. Oui, oui désolé, je sais, je sais.

J’ai commencé par le Soliste. De la musique, un surdoué du violoncelle, Robert Downey Jr. pas en Iron Man, tout plein de points positifs. Et malgré tout ça, un film interminable et vachement creux. Mis à part le fait de suivre un chroniqueur (Bob Jr.), un job que j’adorerais faire, il n’y avait rien de vraiment intéressant. Pas de développement, de surprises, de bouleversements ou d’épiphanie intense. On part du point A pour aller au point A.

Je décide ensuite d’aller voir Wolverine, espérant qu’un peu d’explosions sauraient me réveiller un peu. Je change donc de salle, subtil comme jamais parmi la masse de gens qui achètent du pop corn à quatre piastres, les couples qui font « leur p’tite sortie » et les groupes d’adolescents d’où émanent des esties d’effluves de pot.

Ça fait un petit bout qu’il n’y a pas de film qui m’ait exalté. Même Slumdog Millionaire qui a fait bander la planète entière m’a laissé un peu mièvre. Prévisible et à la limite condescendant. Big bof.

Et ce n’est pas avec Wolverine que j’allais mettre fin à cette séquence de bouette. Le corps nu de Hugh Jackman ne m’émerveillant guère, c’est donc dire que le tiers des plans du film tombait à plat. Pour le reste, rien de marquant, un scénario facile, beaucoup de clichés, pas assez de seins nus.

Ma foi, je ferais presque un bon chroniqueur cinéma. Je n’aurais qu’à saupoudrer des trucs comme « il a une approche très clinique », « sa réalisation est amputée par son prépondérant souci de l’esthétisme », « son jeu monolithique ankylose le scénario » ou encore « plusieurs séquences psychédéliques frôlant le narcissisme on de quoi exaspérer l’auditeur ». Essayez juste pour voir de dire que je serais mauvais hein…

Publicités

~ par oopsweredead sur mai 7, 2009.

6 Réponses to “El grand t’écran”

  1. Tu serais parfait! 🙂

  2. René-Homier Roy n’aurait qu’à bien se tenir 😉

  3. Je t’envies de si bien écrire, tellement que si j’avais été là j’aurais dit monsieur, monsieur, il a payé. lolll

  4. Merci Merci.

  5. J’oubliais un détail, pour la forme c’est plus que bon, pour le fond, il est important de savoir que le cinéma est majoritairement controlé par des juifs sinon les analyses passent dans le champs. Si jeunesse savait 😉

  6. Come on avec les juifs là.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :