Paradoxe

Je ne suis pas là pour me faire des amis, trouver des orifices à spermer ou découvrir l’amour. J’écris ici, ça me divertit, ça me permet de réfléchir, de laisser une trace, ralentir un peu l’éphémérité inhérente à notre existence. Je n’ai que faire de groupie ou d’ennemi.

Je me crisse bien des rencontres de blogueurs, j’exècre les deux ou trois biens pensants qui m’ont envoyé des mails pour me soutenir ou me psychanalyser dans l’hypocrisie la plus complète. Je me ris de ceux qui lèvent le nez sur moi.

Je ne cherche pas d’attache. Voilà cinq ans que j’évolue seul, que je me suis développé un monde où je me laisse guider quasi unilatéralement par mes envies, ma liberté est entière, je m’y complais crasseusement. Je n’ai pas l’intention de modifier ça.

Je n’ai que faire de réconfort ou d’affection. J’aimerais peut-être avoir le narcissisme de croire que ma vie puisse intéresser des gens, je ne l’ai guère. Au mieux, j’essaie de trouver ici une consolidation à mes observations d’une société qui se meure, quelques voix qui sauraient me confirmer que je n’hallucine pas.

On essaie de me normaliser, de m’uniformiser avec le paysage. Je prie pour qu’on me laisse le droit à la marginalité, à mon existence parallèle. Tout ça est peut-être paradoxal avec le fait d’écrire ici. Je me questionne, remets en perspective, doute du bien-fondé de tout ça. Je me sens idiot, une fois de plus. Ce paradoxe entre le désintérêt total d’autrui et le plaisir ou je ne sais trop quoi que je prends à vociférer ici me déroute et me fait crissement chier.

Publicités

~ par oopsweredead sur mai 12, 2009.

9 Réponses to “Paradoxe”

  1. C’est toi qui essaye d’uniformiser les intentions des autres envers toi, moi c’est le paradoxe que je vois.

    Ressentir le besoin d’expliquer, tout le temps, de devenir plus méchant pour être plus clair. Y’avait qu’à être authentique au début.

  2. Pourquoi ne pas écrire dans ton « Notepad » si tu ne veux pas être lu? 🙂

  3. Je ne saisi pas le paradoxe que tu tentes d’exposer dans ce billet…désintéret total envers autrui vs le plaisir à vociférer?
    Je me reconnais dans ce…quelques voix qui sauraient me confirmer que je n’hallucine pas. Dans mon blog ces voix se font rares, je les trouve davantage en lisant d’autres blogs comme le tien entre autre.

    Les liens virtuelles qui se fondent sur des affinités de vision du monde (des mondes) me suffit amplement, je ne recherche rien de plus. Ainsi je me fout que tu sois boucher ou non, que tu sois gars ou fille, jeune ou vieux, pédé ou hétéro, ce que j’aime c’est lire l’univers de l’autre, lorsque cet univers me plait.
    Quant à moi, je sais mon univers pas très intéressant, mal écrit mais j’y trouve parfois, outre le défoulement, une facon d’organiser ce qui dans ma tete et dans mon coeur est tout méle.
    J’y décrit parfois des personnages et leurs univers. Bref, ma réponse ne l’est pas (brève ;-))

  4. Personnellement, il y a des choses que j’écris sur mon blogue parce que j’ai envie de les partager. D’autres que j’écris dans mon cahier parce que je veux les garder pour moi. Tu peux aussi avoir envie de partager certains trucs, sans toutefois avoir l’avis de tout un chacun ; suffit de désactiver l’option « commentaires ».

  5. Miss C. mais qu’on commente ou non, le fait qu’il publie son billet dénote un désir d’être lu. Donc qu’il aime avoir une audience. D’où le paradoxe de dire qu’il s’en calisse :).

  6. On est tous un peu paradoxales (encore une fois, sur ce point, tu n’es pas tellement différent des autres ;)). On fait, on veut ou on pense tous quelque chose et parfois son contraire. Et oui, c’est déroutant, surtout si on voit le tout comme une opposition plutôt qu’une complémentarité, un équilibre.

    Tu aimes ta solitude et tu te fous de ce que les autres peuvent penser de ce que tu écris. Je pense cependant que si tu le fais ici plutôt que dans un cahier, c’est pour partager tes observations et tes opinions et peut-être aussi pour brasser la cage de ceux qui te trouvent « trash » ou hors du commun. Je n’y vois pas un grand paradoxe, personnellement. Tu t’intéresses probablement aux blogues des autres parce que l’être humain te fascine; ça ne veut pas dire que tu veux créer une forme de relation avec ces blogueurs.

    Je passe mon temps à chialer contre les cyclistes, mais j’en suis un. Et probablement pas vraiment mieux que les autres. Je méprise les filles trop à la mode, trop maquillée et je passe mon temps à dire qu’elles ne sont pas mon genre. Ça ne m’empêche pas de les regarder et de les déshabiller quand je les croise. Sur bien des choses, je me trouve paradoxale, mais je ne m’en fais pas trop avec ça. Au pire, ça me permet de déstabiliser ceux qui croient me connaître et au fond, j’aime bien ça.

  7. Je me reconnais parmi les bozos qui t’ont écrit et je tiens quand même à te dire que ce n’était pas hypocrite.

    Je suis passée exactement par où tu passes et même si ça te fait chier, ça ne change rien au fait que c’est la vérité.

    La marginalité, on la gère tous différemment. Mais on ne s’en sort jamais vraiment.

  8. Anne: Pas sur de voir la méchanceté, du moins c’est pas dans mon intention.

    Brem: Il y a une différence entre vouloir être lu et vouloir avoir des amis.

    Gars: Je pense que nous avons un peu des motivations similaires. C,est fait sans prétention, on essaie de voir ce qu’on peut obtenir pour soi dans tout cet univers.

    Miss C: Intéressante l’option de désactiver les commentaires. Cela dit, j’écris aussi plusieurs trucs que je juge impertinent ou trop personnel, je les garde pour moi.

    Brem 2: Je me calisse de l’opinion d’autrui ou de créer des liens, mais vrai que le fait d’être lu consolide mon loisir et alimente mon introspection. Il y a effectivement là un paradoxe sous-jacent je crois.

    Bête: Right on jeune homme. Tu es quelqu’un d’intéressant je trouve.

    Noisette: Je ne faisais pas allusion à ça, il y a bien pire. Tu m’as semblé candide, pas d’hypocrisie, c’était bien.

  9. Candide… des fois, oui, un peu trop 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :