Pornstar

Je me suis réveillé un peu désorienté ce matin. Il y avait une présence dans mon lit et pourtant, je n’avais pas souvenir de m’être ramené des orifices. Puis je me suis rappelé, le kid, la folle d’en haut, moi en baby-sitter sans cours de Gardien averti ni même de RCR. J’ai dit au p’tit gars de m’attendre dans le salon. J’avais la bouche sèche, je me suis gargarisé avec un fond de Moosehead et j’ai sauté sous la douche.

Cinq minutes, aucun coït et un shampoing partiel plus tard, je m’habillais en vue d’aller le dompter plus ou moins cavalièrement à l’étage supérieur. Rapidement, je l’incite à me suivre tout en avalant ma shot de speed matinale.

– C’est quoi ça?

– Des vitamines

– Je peux en avoir?

– Non, non toi tu es encore petit mon gars. À ton âge, pas besoin de ça, t’es encore immunisé contre la connerie. Mais moi, moi mon système immunitaire se fait vieux tsé. Mais tu verras, un jour tu attraperas le cynisme, c’est très contagieux chez les grandes personnes.

Arrivé sur place, quatre petits coups, un brouhaha sourd à l’intérieur et une porte qui s’entrouvre sur un visage blême, des cheveux ébouriffés et une halène fétide. Je grommelle un au revoir à Samuel sans demander mon reste et quitte sans trop porter attention aux remerciements confus qui me sont adressés.

Le reste de la journée fut sans grande histoire, seulement ma fade routine qui se perpétue. Au moins, la période des BBQ commence tranquillement, ça augmente un peu le nombre de coupes à faire.

De retour à l’appart, enfin seul, je respire un peu mieux. Mine de rien, ça fait 36 heures que je ne me suis pas crossé. J’ouvre donc mon laptop, décide d’y aller avec Jesse Jane.

Ça doit être étrange la vie de pornstar. Tu te lèves tôt le matin, tu manges des fruits frais, tes petites gélules d’oméga 3, tu vas faire un petit jogging dans ton voisinage, tu prends le soleil. Tu dînes au restaurant, des sushis, du thaï ou du poulet frit, qui sait, et puis l’après-midi, tu te fais ramoner la plote.

Sur le plateau, un cameraman qui se rince l’œil, un preneur de son qui a les 2 perches tendues. Tu sais que des milliers d’hommes seuls vont se branler en te regardant, tu te donnes donc pleinement, ça t’excite au fond. Tu suces avec une vigueur insouciante digne d’une cégépienne qui n’a pas encore reçu un malencontreux jet de dèche dans l’œil encore dans sa vie. Tu distribues les « Fuck me like the whore I am » autant que les coups de bassin indécent. Et si t’as des ambitions monétaires quelconques, tu ouvres le back-store pour des livraisons séminales impromptues.

Tu as une vie probablement triste aussi. Mais au moins, elle doit être divertissante et tu ne manques guère de sexe. Deux choses qui manquent cruellement à un boucher qui agonise lentement à des milliers de kilomètres au nord de ta Californie toute plastique.

Publicités

~ par oopsweredead sur mai 14, 2009.

3 Réponses to “Pornstar”

  1. Ayoye j’avais jamais vu ça de ême. J’ai tout d’une pornstar………sauf le job!

  2. Ouin, moi aussi j’y ai déjà pensé, à la vie de pornstar.

    Crois-tu que ça souille une vie d’avoir vécu un certain succès dans l’industrie?

  3. Tu prend une pillule de speed a tout les matins?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :