Poupée

La journée avait été jusqu’à présent archi morne. Je poivrais des steaks français, marinais des côtelettes et tranchait de la viande à fondue lorsqu’au loin dans le stationnement retentit dans toute la splendeur des basses fréquences des rythmes latins fin 90’s des plus suaves. C’était Ritchie Boy qui arrivait dans sa rutilante voiture de prépubère.

Sitôt dans le magasin, un énorme sourire enlaidit son visage crassé d’abus de bronzage artificiel. Il fonce vers la boucherie avec la vigueur d’une fille qui aperçoit un solde sur du rouge à lèvres. Je suis persuadé qu’il va m’entretenir du nouveau coach du Canadiens ou une sale connerie du genre mais non, voilà qu’il me parle de sa nouvelle conquête, une fille qui le suivait de façon un peu reculée dans le magasin. « Elle a 19 ans » qu’il me dit, une pointe de fierté marquée dans la voix.

Je la scrute, pendant qu’elle sous-pèse des ananas avec une candeur toute juvénile. Elle a un visage rond, un toupet carré, des seins pointus.  Je doute quasiment de son âge, elle semble si frêle. Telle jeune qu’à chaque fois que je lui viendrais dans la face, j’aurais l’impression de la baptiser. Mais Ritch lui, ça ne le dérange pas.

Il me parle de combien il se sent jeune, de combien il a l’impression qu’ils se comprennent, qu’il renaît, que le fardeau des jours s’est allégé. Il me parle du sexe torride, de l’inexpérience de la demoiselle, de ses cris stridents. Je suis mal à l’aise. Il ne me parle pas du fait qu’il a une fille plus âgée cependant. Ça non.

Richard me parle mais je n’écoute plus vraiment. Je pense à l’absurdité de la chose, au pathétisme du gars, mais aussi à la détresse de la fille, il y a une tonne de choses que je ne m’explique pas, ça me décrisse. Ça c’est passé ce matin et je n’en reviens toujours pas.

Ciboire.

Publicités

~ par oopsweredead sur juin 3, 2009.

10 Réponses to “Poupée”

  1. « Telle(ment) jeune qu’à chaque fois que je lui viendrais dans la face, j’aurais l’impression de la baptiser. »

    Vraiment, j’adore tes analogies. 🙂

    Pour le reste, ouais, pathétique, mais typiquement mâle pas de classe. Malheureusement.

  2. La différence d’âge te rend mal à l’aise?

  3. Comme La bete, je trouve cette phrase là géniale.

    Comme tu es sensible Oops, ca m’étonne. Décrissé, ciboire, a-t-elle éveillé en toi un sentiment paternel?

    Ca doit etre de la chair fraiche pour lui, comme ta viande lorsqu’elle est bien rouge, sans trop de gras, il se fout de la découper en lamelle.
    Il te la présente comme un trophé, ca m’étonne qu’il ne l’ait pas attaché nue les seins pointant au ciel, sur le hood de son char comme on fait avec un élan et te disant viens voir ca man.

    Le pathétisme, par contre est peut etre ailleurs, va savoir? Un con comme ca qui se ramasse une fille jeune au seins pointus, ca peut faire chier aussi. Le monde préfère des gino…

    Je pense qu’il pourrait t’enseigner des choses ce mec là. 😉

  4. Moi je comprend tout à fait le vieux con, ce que je comprend pas, c’est ce que la fille fait avec. Vas te pogner un avocat tout frais sorti de l’université qui va te pimper de façon luxueuse, pas un vieux papa rouillé… tant qu’à être dans une relation qui fait aucun sens.

    Le pire c’est vraiment qu’il ai une fille plus vieille que sa fille, vraiment, je comprend pas. Une amie me disait que sa limite psychologique de différence d’âge avec ses hommes avait toujours été celle qu’elle avait avec son propre père. Je trouve ça sain de pas être avec un homme plus vieux que son père, quand même!? Ça doit marcher dans les deux sens.

  5. C’est drôle, je voulais aussi souligner l’analogie du baptême. Excellent!
    J’ai eu à l’époque (20 ans?) un amant qui aurait pu être mon père. Il avait la maturité d’un gars de 20 ans (ce qui n’est pas super attirant déjà chez un homme de cet âge). Son corps commençait à s’écrouler lentement. Tout allait vers le bas. Ça ne me dérangeais pas, même que ça avait quelque chose de rassurant par rapport à l’humain et aux histoires que j’avais eu avant. Il ne pouvait pas facker. Un soir, en parlant de nos enfances respectives, il s’est souvenu (c’est un voisin de la maison familiale) de moi quand j’étais en couche et que je me promenais devant chez nous. Ça lui a foutu la trouille, ça l’a angoissé. Le lendemain on ne se voyait plus. Ça a pris des années avant qu’on réussisse à coucher à nouveau ensemble. Moi j’en ai jamais rien eu à foutre mais lui, ça l’a ramené solidement à la réalité de se rendre compte de ce qu’il avait l’air à mes côtés.
    Mon père le nomme maintenant « l’ancien beau ».

  6. Bête: Douh pour la faute, ça arrive quand tu te relis jamais I guess. Sinon, vrai que ça fait pas de classe.

    Brem: Oui.

    Gars: J’étais pas vraiment décrissé, en vrai à peu près rien ne me fait réagir vraiment dans la vie, mais voilà, j’amplifie pour les besoins du texte et du bon peuple. Maintenant, je ne vois pas vraiment ce qu’il pourrait m’enseigner.

    Anne: C’est vrai que le plus troublant, c’est sans doute la fille. Mais j’ai tendance à croire qu’elle ne réfléchit pas vraiment, qu’elle n’a pas eu de père, qu’elle est dans la rue ou une tonne de trucs du genre.

    Malorie: Même si ça te confortait par rapport à tes anciennes relations, ça demeure fucking weird à mon sens d’être attiré par ça. Ça te faisait vraiment mouillé, un vieux schnock?

  7. Il ne pourrait rien t’enseigner alors, à ton personnage peut etre. Je dis ca parce que lorsque l’on réagit fortement à quelque chose, il y a souvent là une opportunité à apprendre sur soi.

  8. Oui, étrangement!

  9. Dans mon rôle de poupée il y a de ça deux centenaires, je me vantais de sortir avec un « homme », pas un ti-cul comme mes chums de filles, fallait être jeune en sal pour croire ça hein ?!?
    Mettons que ma vision a changée,même si je baptise mon chum plus jeune que moi une fois de temps en temps … 🙂

  10. Shirley: Je vois en plein le genre, je n’avais pas vu ça dans ce type de perspective juvénile. Triste quand même.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :