Absence

Voilà que j’ai passé quelques jours sans les internets. C’est que depuis déjà plus d’un an, je volais la connexion d’un insouciant dans le bloc qui avait l’amabilité un peu folâtre d’offrir à quiconque sa bande passante. Bandwith dont j’ai abusé sans scrupule. Mais voilà, jeudi soir, comme ça, le réseau avait été sécurisé. J’étais pris au dépourvu, la mine déconfite et la bite molle de tant d’absence de porn dans ma vie.

Finalement, trois jours plus tard, après des randonnées sous la pluie pour passer le temps et plusieurs essais infructueux afin de trouver le mot de passe qui me donnerait l’accès à un des quelques réseaux qui m’entourent, j’ai finalement touché juste, parce que les gens sont sincèrement mongoles lorsque vient le temps de choisir une clé d’encryptement (parce que je t’en chis des périphrases moi).

Il m’aurait peiné d’avoir à m’abonner à internet. Pas que l’argent soit un problème, j’ai peu de vêtements et ils sont modestes, je me nourris seulement de repas très frugaux, je n’ai pas le câble et achète mes livres usagés et bon marché. Selon mes estimations, j’ai en banque de quoi vivre près de 6 mois sans revenu. J’ai un beau fichier Excel, des colonnes, des tableaux croisés dynamiques, je me touche parfois en faisant des Somme.SI. J’ai un budget pour ma drogue, ma nourriture, mon loyer, mes romans. Je suis quelqu’un de méthodique, de scrupuleux et je n’ai que faire de l’éthique commune qui est à dégobiller.

Je vole ma connexion internet. Dans les bars, lorsque je vois des bouteilles délaissées quelques instants par sotte inadvertance, je saute tel un subtil fauve et m’en empare, repartant aussitôt dans un autre coin en prenant soin d’engloutir rapidement le butin de mon larcin. Au cinéma, je ne paie jamais mon billet, j’use de divers subterfuges pour m’infiltrer dans les salles. Le vol, ce n’est pas d’aller voir Star Trek sans payer, c’est de charger 12 dollars pour en donner le droit. Je vole des pilules à ma Fuck Friend, je vais régulièrement me chercher des cargaisons de capotes au bureau de l’animatrice de pastorale de l’école secondaire près de chez moi, je fréquente pour rire diverses soupes populaires. Systématiquement, je me stationne dans les parkings pour handicapés. Mon argent est précieux, mon temps aussi.

Ça fait peut-être de moi un dégueulasse. J’aime ça.

Publicités

~ par oopsweredead sur juin 21, 2009.

3 Réponses to “Absence”

  1. Dégueux, ce billet me donne la nausée, je m’en vais prendre quelques Gravol.

  2. Je ne te crois pas 🙂

  3. Lollllllllllll !!!!!!!!!!! T’es le Roi des Pitres OOPS !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :